France

Roadtrip en Corse #11 – balade dans le Col de Bavella

Posté par Micaël Ribeiro 5 octobre 2019 Aucun commentaire
Aiguilles de Bavella

Pour ce nouvel article qui est déjà le onzième dédié à mon road trip en Corse, on retourne faire une petite escapade dans les terres pour découvrir le Col de Bavella et les Aiguilles de Bavella. Promenade dans les montagnes en vue !

Comment aller voir les Aiguilles de Bavella ?

Nous sommes le lendemain de notre visite de Porto-Vecchio, un dimanche pour être précis. Nous quittons notre appartement de la Résidence Luna en fin de matinée pour découvrir et admirer les aiguilles de Bavella. Pour y aller, deux routes sont possibles et nous décidons de faire une boucle : nous remontons la T10 en direction d’Aleria puis prenons la D268 en direction de Quenza. La route est assez longue, plus d’une 1 heure 30 d’autant que les virages sont nombreux. Mais au fur à mesure que nous avançons dans les montagnes corses, les paysages changent et les premiers pics se dévoilent. Car si les Aiguilles de Bavella portent ce nom, c’est bien pour leur forme pointue.

Aiguilles de Bavella

La plupart des randonnées débutent autour de l’auberge du Col de Bavella. A cet endroit, il y a d’ailleurs aussi, de mémoire, un restaurant et un café, chacun avec leur parking dédié. Un autre parking, public (à 4 €) est aussi disponible juste en face de la statue de Notre-Dame-Des-Neiges mais il était déjà complet. En conséquence, nous nous sommes garés un peu plus bas le long de la route, comme les autres voitures et gratuitement.

Les Aiguilles de Bavella et ses randonnées

Nous remontons à pied jusqu’à la statue de Notre-Dame-Des-Neiges. Nichée sur un tas de pierres, elle parait très petite surtout avec les Aiguilles de Bavella en fond.

Aiguilles de Bavella

notre dame des neiges corse

Nous continuons jusqu’au point de départ de plusieurs randonnées. Les amoureux de la marche peuvent s’en donner à cœur joie avec de nombreux parcours de difficulté variable. Pour notre part, nous choisissons de faire la randonnée en direction du Trou de la Bombe.

La plupart des sites parlent d’une durée de 3 heures aller/retour, ce qui a été le cas pour nous. C’est une randonnée facile, le chemin était plat pratiquement tout du long sauf juste avant l’arrivée où il faudra crapahuter sur les rochers pour voir le Trou de la Bombe de plus prêt. Ah, et si vous vous demandez ce qu’est le Trou de la Bombe, c’est, comme son nom l’indique, un trou dans les rochers. Dit comme ça, ça semble tout bête mais c’est beau à voir.

En route vers le Trou de la Bombe

Comme prévu, le trajet est très agréable. Nous avançons au milieu des pins laricio (aussi appelé pin de Corse) et l’atmosphère est très calme. Nous croisons évidemment d’autres randonneurs mais c’est comme si tout le monde faisait un effort pour ne pas troubler le silence. Nous trouvons un rocher pour pique-niquer avec vue sur les pins et un précipice. Car même si la balade traverse la foret, nous sommes tout de même dans un environnement montagneux.

col de bavella Aiguilles de Bavella Aiguilles de Bavella

Au bout d’une heure trente, nous arrivons sur la fin du trajet. Là, il faut grimper quelques rochers pour parcourir les derniers mètres. Les nuages se sont invités. Ils ne sont pas très nombreux mais participent à une ambiance presque mystique. Heureusement, ils ont la décence de ne pas trop encombrer les photos.

trou de la bombe Aiguilles de Bavella trou de la bombe

Le Trou de la Bombe est juste devant nous. Certains courageux veulent s’en approcher au maximum quitte à devoir faire grimpette presque au dessus du vide. Pour nous, le spectacle s’arrête là mais nous regardons, curieux et amusés, ces randonneurs plus téméraires. Le chemin du retour est tout aussi agréable que l’aller et nous regagnons sans mal la route et notre voiture.

Notre bilan au sujet du Col de Bavella

Nous reprenons la route D 268 en direction de notre hôtel. Nous passions brièvement par Zonza, village qui aurait certainement mérité un arrêt car il m’a semblé charmant. Nous passons également juste à côté du Lac artificiel de l’Ospédale.

lac corse

La fin de journée arrive et nous sommes plutôt contents de notre journée. Personnellement, j’ai beaucoup aimé les montagnes corses. Les paysages sont variés et uniques. Rouler dans le Col de Bavella est un plaisir mais faites tout de même attention car des invités indésirables pourraient bien vous accompagner. A plusieurs moments, nous avons dû nous arrêter sur la route pour laisser passer des vaches qui traversaient. Mais c’est aussi ce qui fait le charme de l’île de beauté.

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :