France

Roadtrip en Corse #6 – Occi, le village fantôme

Posté par Micaël Ribeiro 2 mars 2019 Aucun commentaire
Visiter Occi

Aujourd’hui, je vous propose de sortir des sentiers battus (et c’est le cas de le dire). Car la Corse, c’est aussi des endroits reculés et parfois insolites comme celui dont je vais vous parler aujourd’hui. Suivez-moi dans le village fantôme d’Occi.

En route pour Occi, le village abandonné

Occi appartient au village de Lumio qui est lui-même à 9km de Calvi. C’est au retour de notre visite de Calvi que nous avions prévu de nous rendre jusqu’à Occi. Il faut savoir que le village fantôme n’est pas accessible en voiture : il faut se garer à Lumio et continuer à pied.

Comme point de départ, nous avons choisi l’hôtel « Chez Charles » : il y a un parking juste en face et il faut commencer à monter via la route qui est juste à droite de l’hôtel quand on est face à lui.

En route vers Occi

Au bout de quelques minutes, le bitume laisse place à la terre, qui elle-même est rejointe par des cailloux. La plupart des guides et sites que j’avais consultés parlaient d’une petite randonnée de 30 à 40 minutes. Pour nous, cela sera plutôt 50 minutes. Car oui, nos petites jambes ne sont pas habituées à gravir des pentes rocailleuses. Si nous aimons beaucoup marcher dans les villes que nous visitons, nous n’avions jamais fait la moindre randonnée.

Plus nous montons, plus le chemin rétrécit et devient caillouteux. Il n’y a qu’un seul passage possible donc impossible de se perdre. En plus, nous n’étions pas seuls sur le coup donc il suffisait de lever les yeux pour voir où se trouvaient les personnes qui marchaient devant nous.

Après une vingtaine de minutes de marche, la vue devient assez dégagée pour nous donner un aperçu de ce qu’on pourra voir quand on sera à Occi : nous avons une vue directe sur la baie de Calvi mais aussi sur le village de Lumio en contrebas.

Visiter Occi

Occi, le village abandonné

A quelques minutes d’arriver au sommet, le chemin s’aplanit et nous pouvons enfin reprendre notre souffle. Nous apercevons les premiers restes d’Occi : quelques murs de maisons, en pierre, suffisamment espacés entre eux pour qu’on imagine les petites « ruelles ». Un figuier tente même d’offrir un peu d’ombre entre deux maisons.

Village Occi

De mémoire, je dirais qu’on compte un peu moins d’une dizaine de maisons dans ce village fantôme. Occi avait un statut d’observatoire, niché à 337 mètres d’altitude. A la fin du XVIème siècle, le village était habité par environ 150 personnes. Le dernier habitant mourut en 1918 et sonna la fin du village.

Nous prenons le temps de déambuler entre les maisons. Pour éviter les accidents, les accès aux intérieurs sont bloqués. L’ambiance est très particulière : se dire que ces murs de pierre ont servi de demeure à des personnes il y a une centaine d’année laisse songeur. Et puis nous profitons aussi de la belle vue sur les baies de Calvi d’un côté et de l’Île-Rousse de l’autre.

Village d'Occi Rue d'Occi Village fantôme Occi

Au milieu des ruines, un bâtiment est à nouveau debout : l’église baroque Annunziata d’Occi grâce aux membres d’une association et au financement de Laetitia Casta.

Eglise d'Occi

Je profite de l’emplacement pour sortir mon drone (qui a le mérite d’attirer l’attention de la poignée de visiteurs sur place). Voir le village de plus haut est tout aussi impressionnant surtout avec le début du coucher de soleil. Mais avant de voir le soleil disparaître à l’horizon, nous commençons la descente pour retourner à notre voiture.

Occi, ville fantôme

Au final, si vous aimez les lieux insolites et abandonnés, Occi est fait pour vous. Les ruines du village sont chargées d’histoire et le point de vue est magnifique et réputé pour ses couchers de soleil. Préparez-vous tout de même à marcher pendant au moins une bonne demi-heure et pensez à prendre une bouteille d’eau, cela peut servir !

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :