Etats-UnisNew York

Voyage à New York #1 : vol + notre expérience avec Go Airlink

Posté par Micaël Ribeiro 20 mai 2017 Aucun commentaire
New York

C’est le 2 mai dernier que nous nous sommes envolés pour New York, pressés de découvrir la grosse pomme. Dans ce premier article, je vais vous parler du vol ainsi que du service Go Airlink que nous avons utilisé pour nous rendre de l’aéroport à notre hôtel. Alors c’est parti !

Direction New York avec Air France

Mardi 2 mai : nous arrivons à l’aéroport Charles de Gaulle sur les coups de 11 heures. Notre vol s’effectuera avec Air France mais nous devons commencer par enregistrer nos bagages. Première surprise : chaque passager doit enregistrer lui-même son bagage via des bornes, récupérer l’étiquette et la mettre sur sa valise. Nous étions étonnés surtout en partant avec Air France.

Nous passons sans encombre la sécurité et attendons le départ de notre vol prévu pour 13h40. Ce n’est que 45 minutes plus tard que notre avion décollera à cause d’un problème technique (une fuite d’eau sur le pont supérieur).

Air France A380

A380 dans le champ de vision

 

Nous étions dans un A 380 dans une configuration 3-4-3. J’ai trouvé les sièges plutôt confortables avec suffisamment d’espace pour les jambes. Les écrans étaient de meilleure qualité que ce que nous avions eu quand nous étions partis avec Swiss Airlines. Vol sans trop de perturbation avec un plateau repas assez bon et rempli.

Repas Air France

Vous ne le voyez pas, mais c’est un gratin de pâtes aux légumes

Finalement, nous arrivons à l’aéroport JFK avec seulement une vingtaine de minutes de retard. Après être descendus de l’avion, nous arrivons à l’étape du passage de l’immigration. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire mon article dédié sur le sujet.

Je rajoute juste une précision supplémentaire : si vous revenez pour la deuxième fois avec un ESTA que vous avez déjà utilisé, vous pouvez passer par la file de droite où vous faîtes vous même votre enregistrement avec des machines. Pas de panique, il est possible de sélectionner la langue française sur l’appareil. Vous allez devoir scanner votre passeport, vérifier les informations qu’ils ont à votre sujet, prendre une photo de vous et prendre vos empreintes. Ensuite, l’appareil vous délivre un petit papier que vous devez donner aux agents qui sont juste derrière. En une dizaine de minutes, nous étions passés alors que la queue pour ceux qui venaient pour la première fois était encore bien remplie.

Nous récupérons nos valises, passons la douane (où vous remettez la petite feuille qu’on vous aura fait remplir dans l’avion) et voilà, vous êtes enfin aux États-Unis ! Welcome !

Aller de l’aéroport à son hôtel avec Go Airlink

Une fois passées les portes coulissantes, vous arrivez là dans la partie publique de l’aéroport, là où certains passagers ont leurs amis ou familles qui attendent. Pour nous, c’est le moment de trouver notre navette réservée avec le site Go Airlink. Il faut commencer par suivre le panneau « Ground Transportation » jusqu’à arriver devant un guichet marqué « Welcome Center ». Là, vous donnez le mail de réservation à la personne qui est au guichet et vous attendez qu’on vous appelle dès qu’une navette est prête.

Nous étions environ 8 dans la navette. Le conducteur a chargé nos valises et a commencé à se diriger vers Manhattan. Il était environ 17h30 heure locale. La circulation est dense mais cela nous permet d’avoir un premier aperçu de la ville qui s’annonce tout simplement gigantesque.

La navette Go Airlink dépose chaque passager devant son hôtel. En fonction de son emplacement, vous pouvez être déposé en premier ou dans les derniers. Au moment de descendre, il est vivement conseillé de laisser un pourboire au chauffeur alors pensez à retirer quelques dollars avant de partir.

La service Go Airlink nous a coûté 20$ par personne. Nous aurions pu utiliser le métro mais nous craignions qu’il ne soit trop emprunté et que cela soit compliqué avec nos valises. Après coup, je pense que c’est tout à fait faisable. A aucun moment durant notre séjour, nous n’avons vu le métro new-yorkais aussi bondé que peut l’être le réseau parisien.

New York Times Square

Un aperçu de Times Square

Aux alentours de 19 heures, nous sommes donc arrivés devant notre hôtel, fatigués mais désireux de découvrir New York. Les choses sérieuses commencent dès maintenant… Mais pour vous, ce sera dans le prochain article !

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :