Espagne

Roadtrip Andalousie #1 : arrivée à Séville

Posté par Micaël Ribeiro 3 septembre 2016 Aucun commentaire
maison, Séville

Samedi 13 août, 6 heures du matin : le réveil sonne le début de nos vacances pour l’été 2016. Dans quelques heures, nous nous envolons pour l’Andalousie. Au programme, un roadtrip de 14 jours sur les routes espagnoles qui nous fera découvrir de nombreuses villes avec comme première escale Séville.

Vol avec Vueling en direction de Séville

Vers 7h45, nous voilà à l’aéroport de Charles de Gaulle, au terminal 3. Nous déposons nos bagages puis nous passons la sécurité sans encombre. A 9h30, nous embarquons à bord d’un avion qui nous dépose, deux heures et demi plus tard sur le sol andalou. Le choc thermique est total : on a facilement doublé la température extérieure entre Paris et Séville (déjà plus de 30°C à midi).

Heureusement, l’aéroport de Séville est assez petit et nous retrouvons facilement notre chemin. Notre premier objectif est de rejoindre le centre-ville et ensuite notre hôtel. Pour cela, on récupère le bus EA qui dessert une partie de la ville au départ de l’aéroport. Le ticket coûte 4€ par personne quel que soit le trajet que vous faîtes.

En descendant du bus, il nous reste encore quelques centaines de mètres à faire avec nos valises avant d’atteindre notre hôtel. Et le premier constat est sans appel : il fait très chaud ! L’Andalousie n’a pas volé sa réputation. Nous passons par quelques places et ruelles avant d’arriver à destination : l’hôtel Petit Palace Marqués Santa Ana.

place, seville

Une place juste à côté de notre hôtel

Nos premiers pas dans la ville

On échange nos premiers mots en espagnol et on dépose nos affaires avant de partir en quête d’un endroit pour manger. Heureusement, ce n’est pas ce qui manque, les ruelles sont riches en cafés et petits restaurants qui n’attendent que vous.

Après le repas, nous commençons par un petit tour dans le quartier Triana. Pour cela, on emprunte le Pont Isabelle II qui permet d’avoir une belle vue sur le quartier mais aussi sur l’autre côté de la ville. Triana abrite également un grand marché mais il était en train de fermer lorsque nous y sommes allés.

triana seville

Le quartier Triana vu depuis le pont Isabelle II

triana

Remarquez le ciel bien bleu

maison, Séville

Les maisons de Séville ne manquent pas de couleurs

ruelle triana

Les voisins peuvent communiquer facilement

Après avoir découvert quelques ruelles de ce quartier, nous revenons sur nos pas en direction de la Torre del Oro (La Tour de l’Or). Construite au XIIIème siècle, elle servait à l’origine à contrôler l’accès à la ville. A présent, il s’agit d’un petit musée de la marine qui abrite notamment des reproductions des bateaux qui ont accompagné Christophe Colomb quand il partit à la découverte de l’Amérique. Petite déception : il est possible d’accéder au sommet et nous pensions avoir une belle vue sur la ville mais celle-ci est un peu gâchée par des plaques de plexiglas qui empêchent de bien voir. L’entrée plein tarif est à 3€ par personne.

torre del oro

La Tour de l’or vue depuis l’autre quai

torre del oro seville

On peut aller au sommet de la tour.

torre del oro

Un aperçu du musée de la Tour de l’or

torre del oro

La vue depuis le sommet de la Torre del Oro

Nous nous dirigeons ensuite vers le cœur de Séville pour nous imprégner de l’ambiance. On aperçoit notamment la grande cathédrale ou encore l’Alcazar de Séville que nous visiterons le lendemain. Ce quartier est particulièrement agréable, il abrite de nombreux restaurants et petites boutiques souvenirs. Oui, c’est très cliché mais on est quand même en vacances.

patio, Seville

Au détour d’une ruelle, on croise de beaux jardins intérieurs

ruelles seville

On peut passer des heures à se perdre dans les ruelles et les admirer…

Où manger à Séville ?

Les restaurants ne manquent pas. Rien que sur TripAdvisor, on en trouve presque 1 000. Évidemment, nous n’avons pas pu tous les tester mais pour cette première journée, nous étions plutôt contents.

El Atun – Calle Joaquin Guichot, 5, 41001 Séville

A deux ruelles de notre hôtel, ce restaurant nous a séduit par son menu du jour abordable (12 €) et sa carte alléchante. J’y ai dégusté le tout premier gaspacho de ma vie ainsi qu’une côtelette de porc très tendre avec des frites maison. L’endroit ne paye pas de mine mais on y mange bien et c’est ce qui compte.

Gazpacho, Seville

Le premier d’une longue série…

cotelette, frites

J’ai pas attendu pour prendre la photo !

Restaurante Las Escobas – Calle Alvarez Quintero, 62, 41004 Seville

Pour le soir, nous sommes allés autour de la Cathédrale de Séville car les restaurants avaient l’air plutôt tentants. Nous avons opté pour Las Escobas et son offre aussi intrigante qu’alléchante: un plateau de tapas surprise pour 9,90€. J’ai eu un gaspacho (chouette :D), une salade de pâtes au thon, un bol de choux avec des pois-chiche et une petite paella. Au centre, un dessert semblable à une crème catalane. J’ai bien mangé, je recommande !

tapas, seville

Une assiette de tapas !

Où dormir à Séville ? Quel hôtel choisir ?

Petit Palace Marqués Santa Ana – Calle Jimios, 9-11, 41001 Séville

Nous avions des critères à respecter pour l’hôtel de Séville. Comme nous étions à pied, il fallait qu’il soit en plein cœur de la ville. Nous voulions aussi être suffisamment proche des transports en commun pour ne pas trop marcher avec nos valises. Le Petit Palace Marqués Santa Ana répondait à ces critères et bien d’autres encore. Cet hôtel 4 étoiles est situé dans une petite ruelle pas trop bruyante et propose des chambres assez spacieuses et modernes. La literie était plutôt confortable. Seul bémol, le deuxième jour, l’eau chaude était au abonnés absent. Mais vu la chaleur, cela n’a finalement pas été un problème.

petit palace seville

La chambre

petit palace seville

La salle de bain

Après notre repas du soir, nous sommes rentrés à notre hôtel bien fatigués après cette première journée. Les coups de soleils se font déjà ressentir car il a quand même fait 40°C. En tout cas, nous allons nous coucher contents de cette première journée, d’autant plus que le programme du lendemain était chargé.

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :