France

Week-end au Mont-Saint-Michel : dépaysement garanti !

Posté par Micaël Ribeiro 26 mars 2016 Aucun commentaire

Il y a bientôt trois ans, j’ai pris un petit week-end pour aller visiter le Mont-Saint-Michel avec ma dulcinée. Peut-être le savez-vous mais c’est l’endroit le plus fréquenté de la Normandie et l’un des 10 lieux les plus visités de France. Aussi, si vous avez envie de découvrir les merveilles françaises, c’est clairement une étape incontournable.

Je vous épargnerais les détails du trajet mais ce qui est bien quand on aime la campagne comme moi, c’est de parcourir les petites routes normandes qui mènent au Mont-Saint-Michel. Enfin, avant d’y arriver, il faut déjà s’arrêter sur le parking car pas question d’aller en voiture jusqu’aux pieds du mont. Si vous avez la motivation, sachez que vous en avez pour 45 minutes de marche. Nous, nous avons opté pour la navette, libre d’accès. Une dizaine de minutes plus tard, le paysage si souvent vu en photo est devant nos yeux.

Mont-Saint-Michel

Vue à l’arrivée, ça en impose

L’endroit est majestueux et plus grand que ce que j’avais imaginé. Comme vous le voyez sur les photos, il y avait quelques travaux qui gâchaient le paysage. Une fois à l’intérieur, vous retrouvez ces petites ruelles avec de nombreuses boutiques de part et d’autre. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi « touristique » mais dans le mauvais sens du terme. Toutes les échoppes se ressemblent et proposent la même chose, je m’attendais plutôt à quelque chose de plus authentique.

Une fois que vous commencez à prendre de la hauteur, vous pouvez admirer la baie du Mont-Saint-Michel et ses étendues de sables ou d’eau selon que la marée est haute ou basse. Nous avons voulu visiter l’abbaye (habituellement à 9€ l’entrée) mais ce jour-là, on nous a laissé entrer gratuitement. Vous pouvez ensuite suivre le parcours indiqué qui vous en apprend plus sur l’histoire du lieu.

Mont-Saint-Michel

Comme vous pouvez le voir, il faisait très beau

Mont-Saint-Michel

Vue en contrebas depuis l’abbaye

De nombreuses salles sont à visiter tout comme une partie des jardins intérieurs. La visite vaut le coup d’œil. J’étais personnellement très curieux de savoir comment les gens circulaient dans un endroit aussi grand. Et puis évidemment, la vue d’en haut est à couper le souffle.

Mont-Saint-Michel

Une partie de l’abbaye

Mont-Saint-Michel

Le jardin au cœur de l’abbaye

Mont-Saint-Michel

Les photos ne rendent pas hommage à l’intérieur de l’abbaye

Une fois la visite achevée, nous sommes redescendus par l’autre côté du mont. On y trouve quelques espaces verts, idéaux pour s’arrêter et manger une petite glace. Nous avons ensuite fait marche arrière pour rejoindre la sortie. Je pense qu’une après-midi est largement suffisante pour visiter le Mont-Saint-Michel. Le niveau de l’eau était un peu plus haut, c’est assez impressionnant de voir comme le paysage peut changer en seulement quelques heures.  D’ailleurs, je vous laisse juger sur l’une des photos mais j’ai l’impression qu’un phoque est venu nous faire un coucou… Un petit retour en navette et nous récupérons notre voiture.

Mont-Saint-Michel

L’autre côté de l’abbaye

Mont-Saint-Michel

Vue au moment de partir

Mont-Saint-Michel

Alors ? Phoque ou pas ?

Pour dîner, il y a de nombreux restaurants sur les routes environnantes. Tous ne se valent pas, évidemment. Nous nous sommes arrêtés à l’Archange, restaurant qui n’a de divin que le nom. Leur spécialité, c’est les crêpes au mètre (super ! me dit mon estomac). Sauf que le goût n’est pas là, ni pour ma galette, ni pour ma crêpe. En revanche, les tarifs sont intéressants et nous avons pu profiter d’un beau coucher de soleil avec vue sur le Mont-Saint-Michel.

Mont-Saint-Michel

Des vaches et un coucher de soleil

Pour l’hôtel, nous avons opté pour l’Auberge de la Baie : accueil sympathique, chambres petites mais douillettes et literie très confortable. Bref, idéal pour ne pas se ruiner en dormant à l’intérieur du Mont-Saint-Michel.

Le lendemain, nous voulions avoir un autre panorama sur la baie. Aussi, en longeant la mer, nous sommes tombés sur Le Grouin du Sud, un point de vue qui permet d’admirer le Mont-Saint-Michel sous un autre angle. Assez peu fréquenté, on a aussi pu marcher sur le sable et prendre le soleil. Attention tout de même aux sables mouvants, principalement lorsque la marée est basse.

Grouin du Sud

Le Grouin du Sud et son étendue d’eau

Grouin du Sud, Mont-Saint-Michel

Au loin, c’est le Mont-Saint-Michel

Petit coup de cœur pour un restaurant tout proche du Grouin du Sud: A l’abri du Saunier où nous avons été très bien accueillis et où nous avons mangé de très bonnes salades et des sorbets maison excellents (pas de photos car j’avais trop faim pour sortir l’appareil). Le ventre bien rempli, c’est déjà l’heure de rentrer avec de bons souvenirs plein la tête.

Panorama depuis le Grouin du Sud

Panorama depuis le Grouin du Sud

Pour préparer votre visite du Mont-Saint-Michel, je vous invite à faire un tour sur le site officiel.

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :