Californie

Jour 10 :  Los Angeles : Hollywood Boulevard, Beverly Hills et Venice Beach

Posté par Micaël Ribeiro 12 décembre 2015 3 Commentaires
Hollywood Boulevard

Ah ! Qu’il est bon de se réveiller dans un lit douillet en sachant que la ville de Los Angeles n’attend que de nous accueillir. Notre programme de la journée est particulièrement chargé. On a surement prévu trop de choses à faire et on risque de devoir faire des choix. Qu’à cela ne tienne, on est à L.A et ça claque !

Highway

Coucou Los Angeles !

Tout d’abord, nous retrouvons les joies de la conduite dans Los Angeles : pour se déplacer d’un endroit à un autre, il est nécessaire de prendre les autoroutes qui entourent la ville, ce qui fait qu’on perd un temps monstre. Mais bon, rien ne pourrait ternir cette journée ensoleillée. Après pas mal d’hésitations, nous décidons d’aller visiter Hollywood Boulevard, comme de bons touristes. Pour y arriver, on passe par plusieurs rues aussi différentes les unes que les autres. Certaines respirent l’argent à plein nez quand celles d’après sont bien moins aisées.

Los Angeles

Les rues de Los Angeles

Après avoir traversé La Brea Avenue, nous arrivons sur Hollywood Boulevard et là, la première mission, c’est de trouver un endroit pour se garer. Après quelques rues, nous tombons sur un parking en plein air gardé par un monsieur à l’air louche. Le tarif est unique : 15$, quel que soit le temps que tu restes. Comme on n’a pas trop le choix et que les tarifs ailleurs étaient tout aussi élevés, nous lui filons son argent. Nous avons donc intérêt à le rentabiliser et espérons retrouver notre titine en un seul morceau.

Hollywood Boulevard

Le célèbre panneau Hollywood

Hollywood Boulevard restera une petite déception. Alors certes, les étoiles sont là… mais c’est tout. De chaque côté, on trouve des boutiques attrape-touristes, l’endroit n’est pas très propre et il y a énormément de zozos qui braillent, à la recherche de la célébrité.  Du coup, on regarde quelques étoiles mais il y a énormément de stars américaines qui nous sont inconnues. On finit quand même par passer devant le Chinese Theater qui en jette pas mal et on regarde quelques boutiques histoire de passer le temps. Sur une petite esplanade au milieu des magasins, on aperçoit le panneau Hollywood. C’est d’ailleurs le seul moment où on le verra puisque nous n’avons pas eu le temps de nous en approcher mais ce n’est que partie remise. Au final, Hollywood Boulevard et le Hall of Fame, ce n’est pas clairement pas un endroit inoubliable. Je l’avais lu à plusieurs reprises mais je voulais voir par moi-même. Donc je vous le dit également, ce n’est pas un endroit de malade mais allez juger par vous-même.

Nous prenons le temps de déjeuner dans une pizzeria : California Pizza Kitchen. On sent tout de suite que l’on paye l’emplacement mais nous avons mangé des pâtes au pesto et au poulet super bonnes. La décoration était très sympa, surtout les cadres représentant des lieux célèbres de Los Angeles: je les aurai bien ramené chez moi.

Une fois quelques achats effectués (Mademoiselle était euphorique quand elle a aperçu le magasin Victoria Secret), nous retournons chercher notre voiture. Ouf, elle est entière mais un sans-abri un peu louche nous regarde du coin de l’œil. Ni une, ni deux, nous reprenons la route direction le quartier de Beverly Hills, histoire de rêver un peu devant de belles maisons.

Berverly Hills est exactement comme je l’avais imaginé. C’est beau, c’est propre, c’est calme et ça a l’air très sécurisé. Régulièrement, on croise des panneaux qui nous indiquent le voisinage guette. Il y a de belles et grandes maisons mais il y a aussi de grands murs et de grands arbres qui empêchent de les voir. L’adage « pour vivre heureux, vivons cachés » est ici totalement représenté. La circulation y est assez fluide, on croise des joggeurs aux physique parfait et même les palmiers semblent sortir d’un Truffaut de l’excellence. Une fois notre petit tour dans Beverly Hills terminé, nous passons près du quartier d’affaire.

Pour terminer la journée, parce qu’il est déjà 17 heures, nous décidons d’aller vers Venice Beach. Il faut retraverser la ville et faire avec la circulation et les personnes qui rentrent du travail. Venice Beach n’est pas très loin de notre hôtel ce qui nous fait rentrer dans notre quartier. Nous tombons sur un petit parking à 9$ la journée sauf qu’on n’avait pas fait attention que celui-ci devenait gratuit une demi-heure plus tard. Tant pis pour nous.

Je ne pense pas que nous ayons vu le vrai Venice Beach. Nous étions surement à une extrémité de la plage parce qu’il y avait très peu de gens et aucune trace des maisons avec les canaux comme à Venise. La vue était quand même sympathique. C’était la première vraie plage que nous voyions depuis notre arrivée aux Etats-Unis, bordée par des palmiers avec quelques intrépides qui osaient nager. Ma moitié n’a pas hésité bien longtemps, trop heureuse de se dire qu’elle allait enfin pouvoir patauger dans le Pacifique. De mon côté, j’observais avec admiration une cabane de sauveteurs typique des séries américaines comme Alerte à Malibu. Mais où est donc Pamela Anderson ?

Petit à petit, les dernières personnes sur la plage ont commencé à partir et ont été remplacés par des sans-abris. La réputation de Venice Beach n’est plus à faire. L’endroit est bien moins fréquentable quand la nuit tombe. C’est dommage parce que nous aurions bien profité davantage du coucher de soleil.

Los Angeles

Un cinéma typique américain

Nous repartons vers notre hôtel. Il nous reste encore des provisions et Mademoiselle se sent pousser des ailes et décide de partir à la découverte de la piscine. Personnellement, je n’ai pas envie de la suivre et reste tranquillement dans la chambre. Après une quinzaine de minutes, elle revient tout penaude : la piscine fermait à 22 heures et il était déjà 22 heures. Il ne lui reste plus qu’à ranger sa serviette et son maillot de bain. Nous nous couchons pas trop tard car le lendemain, une grosse journée nous attend, une journée que nous avons réservée depuis plusieurs semaines maintenant, mais ça, vous le verrez dans le prochain article.

Vous en voulez encore ?

3 Commentaires

histoirescecile13 12 janvier 2016 at 13 h 58 min

Mon rêve ! De pouvoir un jour visiter les USA et en particulier la Californie et la Floride. Merci pour ces partages

Répondre
Micaël Ribeiro 12 janvier 2016 at 14 h 44 min

Je ne peux que t’encourager pour la Californie. C’est vraiment un état magnifique avec des paysages très différents. J’ai une amie qui a visité la Floride il y a un an et qui a adoré.

Répondre
histoirescecile13 12 janvier 2016 at 17 h 26 min

Cool ! Merci pour vos réponses. Moi, je ne connais que l’Afrique (Guinée, Tchad et Madagascar). Je raconte d’ailleurs mes souvenirs dans mon blog. Que diriez vous de me follow vu que nous aimons les voyages ? Merci à vous et belle soirée

Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :