Californie

Jour 7 – Partie 2 : Las Vegas, le Strip et les hôtels

Posté par Micaël Ribeiro 21 novembre 2015 Aucun commentaire

Dans le dernier épisode de Mika’s Happy Journey :  nous vous avons quitté juste après notre arrivée à Las Vegas. Nous venions de parcourir environ 250 km pour terminer la traversée de Death Valley et enfin arriver dans la ville du jeu et du vice. Avant de pouvoir accéder à notre chambre, nous avons quelques heures à tuer.

Premier conseil que j’aimerais donner : les hôtels proposent des parkings énormes. Je ne sais pas pour les autres mais celui de l’Excalibur est gratuit. Il est composé de deux parkings, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière. Si vous avez envie de visiter la partie sud du Strip, vous pouvez donc vous y garer à condition de trouver de la place. Malgré sa taille, il est très souvent complet, surtout en fin de journée quand les gens retournent à l’hôtel.

Bref, nous voici donc près de la réception de l’Excalibur. Nous retournons vers l’entrée principale. Le temps de passer un bref coup de fil pour rassurer nos proches, nous avons été abordés plusieurs fois par le personnel de l’hôtel, qui nous encourage vivement à aller voir le spectacle du soir. Les spectacles de Las Vegas sont légions, il doit y en avoir un par hôtel. Personnellement, nous n’avions pas prévu d’en voir un, peut-être à tort. Toujours est-il que les sollicitations sont nombreuses et peuvent rapidement devenir agaçantes si vous n’esquivez pas les employés.

Petite astuce pour les accros au Wi-Fi : l’Excalibur propose une connexion gratuite même pour ceux qui ne sont pas clients. Il suffit de renseigner son adresse mail sur la page d’accueil de leur réseau. Je le précise car ce n’est pas le cas pour tous les hôtels.

Nous allons dans la rue et pouvoir admirer la situation de l’Excalibur sur le Strip. Il est placé dans une sorte de carrefour d’où l’on voit plusieurs autres hôtels. Immanquable, la statue de la Liberté trône fièrement devant le New-York New-York et sa tortueuse montagne russe. De l’autre côté, c’est la pyramide du Luxor qui s’exhibe, pointant vers le ciel. C’est vraiment une ville démesurée où les références à de nombreux pays se mêlent.

P1010824 (2)

Elle en jette cette statue !

Le Strip a tout de même été pensé intelligemment. Il n’est pas nécessaire de traverser les carrefour pour aller d’un hôtel à un autre. Il y a de nombreuses passerelles surélevées pour permettre de se déplacer sans devoir traverser les rues qui ont en moyenne entre 4 et 5 voies.  Malheureusement, c’est également là que toute la misère du monde se donne rendez-vous : sans-abris, personnes handicapées ou blessées. Ils n’hésitent pas à faire la manche et on se sent rapidement mal à l’aise face à leur insistance. Parfois, les hôtels sont carrément reliés entre eux donc pas besoin de mettre le nez dehors pour passer de l’un à l’autre.

P1010816 (2)

Là, c’est fluide…

Nous ne les avons pas tous visités et certains ne nous ont pas marqués. Je ne vais donc pas tous les énumérer. Le premier hôtel que nous avons visité est le New-York, New-York. Et mon souvenir le plus marquant est un souvenir odorant. Je ne sais pas ce qu’ils mettent dans l’air, mais j’ai trouvé que l’odeur ambiante était vraiment désagréable, quelque chose d’assez fort et dérangeant. C’était un vrai supplice pour moi d’y passer surtout qu’il y a pas mal de boutiques et de stands où l’on peut acheter à manger. J’ai en tout cas trouvé qu’il était plus beau de dehors que de dedans. La Statue de la Liberté est tout de même impressionnante. Et dire qu’elle est plus petite que l’originale…

P1010819 (2)

Boutique du New-York, New-York

Juste à côté, il y a le Monte Carlo. Je n’ai aucun souvenir de l’intérieur de cet hôtel. La seule chose que je peux dire, c’est que le soir, l’ambiance y est très sympa. Il y a souvent des concerts juste devant et les gens dansent dans la rue, c’est convivial et très bon enfant.

Nous continuons notre balade dans la rue et notre regard est rapidement attiré par une grande boutique lumineuse et colorée: le M&M’s World. C’est bizarre comme on peut être conditionné par les marques: j’aime beaucoup les M&M’s mais j’en mange finalement très rarement et pourtant, cet endroit était pour moi incontournable. En même temps, c’est quand même un magasin de 4 étages dans lequel on peut acheter de tout et surtout n’importe quoi autour de la friandise. Il y a surtout ces énormes tubes contenant des milliers de M&M’s où l’on peut composer soi-même son sachet. C’est tout de même assez cher mais nous avons voulu goûter chaque M&M’s qu’on ne trouve pas en France dont ceux au beurre de cacahuète. Moi j’ai aimé, Mademoiselle non. C’est une question de goût. Dans les autres étages, vous trouverez entre autres : vêtements, vaisselle, jouets, serviettes de toilette, et j’en passe et des meilleures. Si votre budget vous le permet, une veste en cuir et cristal d’une valeur de 3 000$ n’attend que vous.

Juste à côté, il y a un Coca-Cola Store. Honnêtement, à moins d’être un fan absolu de la marque, il n’y a rien de très intéressant. Coca-Cola ne bénéficie pas du même capital sympathie que les M&M’s.

Il est pratiquement 14 heures quand nous décidons de nous arrêter manger. Mais oh, que vois-je? Un Denny’s, notre cantine attitrée ? C’est vraiment un coup de chance. Rentrons vite ! Cette fois-ci, je décide d’assouvir une envie qui me titille depuis le début du voyage : me faire un véritable petit déjeuner américain : œufs brouillés, saucisses, bacon, hash brown (une sorte de galette de pommes de terre), le tout avec du pain grillé. Un vrai délice et très copieux ! On s’en est tiré pour moins de 20$ à deux.

IMG_0371 (2)

Un petit-déjeuner typique

Un peu plus loin, c’est la Tour Eiffel qui nous fait coucou depuis l’hôtel Paris Las Vegas. Nous ne sommes pas rentrés dedans, la vue de la mini dame de fer nous a suffit, on voulait de l’exotisme, pas retrouver le Paris où je travaille tous les jours !

P1010837 (2)

Coucou la Tour Eiffel

On arrive ensuite devant un hôtel très connu, surtout pour ses fontaines : le Bellagio. Et il faut l’admettre, il en jette, tant de dehors que de dedans. Je crois que je peux le dire : c’est le plus beau de tout ceux que nous avons visités : au plafond de l’entrée, des nuages de fleurs colorées, une sorte de jardin intérieur composé de statues aquatiques, des jets d’eau et des fontaines. Vraiment splendide. Il y avait aussi un jardin extérieur qui avait l’air très beau mais uniquement accessible aux résidents de l’hôtel.

P1010834 (2)

Le Bellagio

P1010845 (2)

Les jardins intérieurs du Bellagio

Le Caesar Palace aussi est assez impressionnant. Des colonnes romaines, des statues, on est directement dans l’ambiance. L’intérieur est plein de moulures et de peintures au plafond. Les boutiques de luxe sont aussi bien présentes. On ne joue clairement pas dans la même cours que l’Excalibur.

P1010867 (2)

L’une des entrées du Caesar Palace

P1010849 (2)

Petite fontaine du Caesar Palace

Le Venetian était un autre de nos arrêts obligatoires. N’ayant jamais été à Venise, je voulais au moins apprécier cette représentation intérieure de la ville des amoureux. A l’exception du faux ciel bleu qui ne fait pas illusion, tout y est : les canaux, les gondoles, les ponts et les gondoliers qui entonnent des chansons typiques italiennes avec tout autour des boutiques de luxe qui vous rappellent que votre porte-monnaie doit absolument se vider chez eux.

P1010854 (2)

Les canaux du Venetian

Ayant parcouru une bonne partie du Strip à pied et commençant à fatiguer, nous décidons de faire marche arrière. Nous passons devant le Mirage qui impressionne par ses gigantesques jardins tropicaux et son volcan.

P1010863 (2)

Les jardins du Mirage

Honnêtement, j’avais quelques réticences à visiter cette ville. Je pensais que c’était un endroit type m’as-tu vu sans grand intérêt. Je pense que même si l’on est hermétique, on finit forcément par être étonné. On va de surprise en surprise lorsqu’on visite les hôtels. Je ne regrette donc pas d’avoir fait cette escale à Las Vegas.

Dernier point pratique concernant les rues de Las Vegas. A intervalles réguliers, il y a des brumisateurs géants qui rafraîchissent les passants car on est quand même au milieu du désert. En revanche, certains hôtels ont une climatisation agressive alors gare au choc thermique en sortant. Dans les rues, il y a aussi beaucoup de démarcheurs qui veulent vous vendre des spectacles, des vols vers le Grand Canyon ou encore des tarifs réduits pour des escorts girls, notamment juste avant les passages piétons. A la longue, c’est assez fatigant de toujours devoir les esquiver. Aussi, vous croiserez surement des personnes déguisés en stars ou en super-héros qui vous proposeront de se prendre en photo avec vous. Ce n’est pas gratuit…

En une journée, nous n’avons même pas vu la moitié des hôtels du Strip, preuve qu’on peut facilement y passer deux ou trois jours rien que pour ça. Il y a aussi bon nombre de boutiques, restaurants et magasins en tout genre où s’occuper la journée avant de profiter de la ville de nuit. Pour ce soir là, nous voulions juste nous reposer après notre dernière nuit agitée ( cf insecte américain du désert).

Retour à l’Excalibur où nous pouvons enfin récupérer les badges pour notre chambre. Comme c’est notre agence qui a fait les réservations des hôtels, nous n’avons pas le détail des tarifs mais j’ai lu que les prix des chambres étaient très bas du lundi au jeudi avant de remonter pour le week-end. En tout cas notre chambre était très confortable. Nous avons deux lits queen, plus petits que des lits deux places mais plus grands qu’un lit une place, avec vue sur la pyramide du Luxor. La salle de bain était énorme avec une douche où l’on aurait pu caser 4 ou 5 personnes sans problème. Pas de café ni de thé dans la chambre, il faut descendre au bar et au casino pour se restaurer. Nous, nous avons opté pour un repas léger avant de tomber dans les bras de Morphée.

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :